La Laine d'Alpaga

C'est une laine très réputée pour sa finesse (diamètre de fibre entre 20 et 25 microns), sa chaleur et sa résistante. Scientifiquement, la structure est plus proche de celle d'un poil, ce qui explique que la plupart des produits sont mêlés avec de la laine de Mérinos (la plus fine des laines de mouton) dont les crochets permettent une bonne tenue des fils.

Les couleurs naturelles sont variées ; il y a une vingtaine de couleurs inscrites dans les chromosomes. La pousse est d'environ 10 cm par an, ce qui est une bonne taille pour une bonne tenue du fil. La tonte sera effectuée une fois par an (en mai, comme le mouton, période à laquelle il ne fait plus froid et permettant une repousse du poil avant l'été, celui-ci protégeant la peau du soleil).

Quantité : environ 2 kg par animal. La tonte est faite sur le lieu de l'élevage et un tri est effectué en fonction des différences de poils (dos, pattes, cou...) qui donneront plus facilement du fil à tisser ou à tricoter. Contrairement au mouton, l'alpaga ne produit pas de suint (graisse fabriquée par des cellules de la peau). La tonte est donc délicate pour trois raisons: l'absence de suint ne lubrifie pas les peignes de la tondeuse, la finesse des poils leur permet de glisser entre les peignes au lieu d'être coupés, la variation de leur qualité en fonction de la localisation sur le corps oblige un tri. L'absence de suint permet d'effectuer un lavage sommaire des toisons qui sont ensuite peignées, filées, tissées etc. (la finesse du poil implique l'utilisation d'appareils "non standard" peu répandus).

Les quelques éleveurs-producteurs français de laine d'alpagas se sont regroupés en association pour ces opérations ainsi que pour mettre en commun leurs expériences et leurs recherches afin de toujours améliorer leur production, sous l'autorité des Bergeries Nationales de Rambouillet. Les productions reviennent ensuite chez les producteurs dans l'espoir que vous les apprécierez.

Lavage : comme pour toutes les laines, ce sont les variations brutales de température qui abîment la fibre. Le lavage se fera donc à l'eau tiède (à la main ou éventuellement le programme laine à la machine) sans chlore ni essorage, avec un séchage à plat.